Z


Z
   Film politique de Costa-Gavras, avec Yves Montand (Z), Irène Papas (Hélène), Jean-Louis Trintignant (le juge d'instruction), Charles Denner (Manuel), Georges Géret (Nick), Jacques Perrin (le journaliste), François Périer (le procureur régional), Bernard Fresson (Matt).
  Scénario: Costa-Gavras, Jorge Semprun, d'après le roman de Vassili Vassilikos
  Photographie: Raoul Coutard
  Décor: Jacques d'Ovidio
  Musique: Mikis Theodorakis, Bernard Gérard
  Montage: François Bonnot
  Pays: France
  Date de sortie: 1968
  Technique: couleurs
  Durée: 2 h 05
  Prix: Oscars du meilleur film étranger et du meilleur montage (1969) ; prix du jury, Cannes (1969)
   Résumé
   Le président du Mouvement national pour la Paix, qu'on appelle «Z», dirige un meeting malgré la présence de contre-manifestants hostiles. À la sortie, Z est heurté par un triporteur et meurt de ses blessures. Le chef de la police et le procureur font tout pour accréditer la thèse de l'accident, mais un petit juge consciencieux instruit l'affaire. Avec l'aide d'un journaliste, il découvre que Z a été assassiné par des fanatiques d'extrême droite, avec la complicité des chefs de la police. Le juge fait inculper les coupables, mais les témoins disparaissent mystérieusement et un coup d'État militaire instaure une dictature.
   Commentaire
   Inspiré de l'assassinat du député grec Lambrakis en 1963, Z fut le premier des grands «films politiques» de Costa-Gavras, et l'initiateur d'un véritable genre. Les personnages, incarnant des idées, sont tranchés, et l'intrigue manichéenne – mais c'est la clé de l'efficacité du film. Nouveau départ pour Yves Montand, ce film exaltant la résistance à l'oppression fut accueilli avec un enthousiasme significatif de l'époque.

Dictionnaire mondial des Films. 2014.